Blog conseil

Douleur de la machoire, troubles de la digestion, consultez votre ostéopathe

Crispation, douleur, craquement à la mâchoire et si c’était important?

Le Bruxisme est le grincement ou serrement des dents du à une habitude nocive du patient, entrainant à terme des problèmes dentaires ou douleurs importantes sur la mâchoire.
A 90% du temps, nos dents sont au repos et ne doivent pas être en contact, il existe alors un espace libre entre les arcades dentaires. On parle de bruxisme lorsque nos dents sont en contact en dehors de la mastication et de la déglutition. Le patient contracte, crispe les muscles de la mâchoire pendant une longue durée. Ce serrement excessif est souvent inconscient et peut avoir lieu aussi bien la nuit que la journée.

Pourquoi votre mâchoire craque, claque, est-elle douloureuse ?

Plusieurs causes peuvent être à l’origine de ce trouble :

Mal occlusion/Les personnes avec un mauvais alignement dentaire ou une mauvaise occlusion (les dents du haut ne s’engrènent pas correctement avec celles du bas, par exemple du à une absence de dent d’un coté ) sont alors plus à risque de grincer ou serrer des dents du fait d’un déséquilibre de pression musculaire retenant la mandibule dans une mauvaise position.

La mauvaise gestion au stress, à l’anxiété ou du a l’hyper activité quotidienne est une des cause principale. Un problème à la mâchoire est souvent lié à nos émotions. Vous êtes agacés par une personne, tendu au travail ? Vous avez tendance à beaucoup prendre sur vous ? Le bruxisme est la traduction physique d’un conflit psychique. C’est un mécanisme de défense qui se traduit ici, par des douleurs au niveau de l’ATM et tensions des muscles mandicateurs.

Séquelles de traumatisme direct : coup reçu sur la mâchoire, chute, fracture ou suite d’extraction dentaire.

Symptômes

Votre mâchoire peut craquer ou claquer sans être douloureuse. Au départ il se peut que cela vous arrive seulement en mangeant sans que vous y prêter une grande attention, puis le craque ou le claque s’installe progressivement jusqu’à devenir gênant au quotidien.

SI le claquement de la mâchoire est associé aux symptômes listés ci dessous, il se peut que vous ayez un trouble au niveau de l’articulation de la mâchoire appelé SADAM ( syndrome algo dysfonctionnel de l’appareil manducateur)

  • sensibilité des dents
  • douleur aux muscles de la mâchoire ou aux articulations temporo-mandibulaires ( ATM)
  • raideur ou limitation dans l’ouverture de la bouche
  • maux de tête répétitifs
  • raideur au cou, cervicalgie
  • bourdonnement d’oreille, acouphène
  • fatigue au réveil

Répercussions

Outre ces symptômes, la mâchoire est un pivot postural, c’est une région stratégique pour notre équilibre. Gardez à l’esprit que toutes modifications au niveau de la mâchoire entraine rapidement des contractures à distance par le biais d’adaptations musculaires posturales.

Prise en charge pluridisciplinaire

Une prise en charge pluridisciplinaire est alors recommandée entre le dentiste et ostéopathe.
Solution : faire vérifier votre occlusion chez le dentiste qui déterminera si votre problème provient de vos dents, de votre mandibule ou d’un problème mécanique que l’ostéopathe sera en mesure de résoudre.

Traitement

L’ATM est un complexe manducateur composé de plusieurs structures ligamentaires, articulaires et musculaires. Lorsque se mécanisme se trouve fausser soit par des petits traumatismes du quotidien ; par exemple un excès de tension liée au stress ou suite à des grosses interventions chez le dentiste , ces structures ne travaillent plus en harmonie ensemble et des douleurs ou craquements, peuvent apparaître. C’est pourquoi il est important de ne pas négliger ces symptômes et consulter afin de demander l’avis d’un spécialiste.

Prise en charge par l’ostéopathe

Que faire ?

Si vous serrez les dents la journée : Débuter par prendre conscience de ce mécanisme et relâchez les dents, la mâchoire dès que vous y pensez.
Analyser la manière dont vous mastiquez : si oui ou non vous avez tendance à mâcher plus d’un coté que d’un autre ? Si tel est le cas rééquilibrez la mastication de façon harmonieuse des 2 cotés.

L’ostéopathe agira en libérant le complexe manducateur de ses tensions environnantes : au niveau cervicales, au niveau des muscles manducateurs et en décomprimant les articulations temporo-mandibulaires.
Plusieurs conseils vous seront donnés afin de pérenniser le traitement. Des exercices d’automassage permettront de drainer les muscles afin de les relâcher.
Si votre bruxisme est nocturne, l’ostéopathe vous préconisera des exercices à faire en douceur le soir avant de se mettre au lit afin d’envoyer un message neurologique au cerveau qui se traduira par une diminution du tonus musculaire.

Prise en charge par le dentiste

Bilan occlusal afin de vérifier le contact dentaire.

Remplacement des dents manquantes : un édentement même minime peut distribuer de façon inégale une force de pression importante au sein de l’articulation temporo-mandibulaire, se trouvant ainsi comprimée.

Pose de gouttière : afin de protéger l’émail de vos dent peu à peu usés par le bruxisme, le dentiste peut vous proposer le port d’une plaque occlusale la nuit qui permettra de faire obstacle aux serrements et grincements violents. Elle ne guérit ni la cause ni les conséquences du bruxisme mais agit localement afin d’éviter les effets néfastes des contractions musculaires incontrôlées.

Conclusion

Le rôle de l’ostéopathe au delà du traitement apporte un confort supplémentaire
Alors n’attendez pas d’avoir des douleurs avant de consulter !